Skip to Content.
Sympa Menu

archives-fr - RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

Subject: Forum de discussion de l'Association des archivistes français

List archive

RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube


Chronological Thread 
  • From: ROUX Elisabeth <>
  • To: "" <>
  • Subject: RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube
  • Date: Mon, 3 May 2021 07:19:33 +0000
  • Accept-language: fr-FR, en-US

Bonjour à tous,

 

Finalement je suggère que le rapport annuel d’activité intègre à l’avenir le nombre d’agents de la collectivité. Actuellement il ne demande que le nombre d’habitants.

 

 

Bien cordialement.

 

Elisabeth ROUX

Responsable du service des Archives municipales

Direction de l’Administration générale

Ville de Bourg-en-Bresse

Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

BP 90419

Tél : 04 74 45 72 23

www.bourgenbresse.fr

https://culture.bourgenbresse.fr

http://archives.bourgenbresse.fr

 

 

De : <> De la part de ROUX Elisabeth
Envoyé : mardi 27 avril 2021 10:31
À :
Objet : RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

 

Bonjour à tous,

 

Est-ce que pour les très grandes villes l’indicateur serait plutôt celui de 1 agent pour 200 agents de la collectivité (ou autrement dit 0,5 % des agents de la collectivité) ?

 

Pour Bourg-en-Bresse, ville de 43 000 habitants et de 950 agents le ratio donne 4,3 ETP avec le premier indicateur, et 4,75 ETP avec le 2e indicateur. L’équipe est de 4,8 ETP dans la réalité et fonctionne bien effectivement. Nous arrivons à faire face aux missions obligatoires.

 

Finalement serait-ce plutôt seulement le 2e indicateur à utiliser ?

 

Est-ce que Sylvie et d’autres collègues pourraient donner le calcul pour leur service d’archives communales ?

 

En vous remerciant d’avance, bien cordialement.

 

Elisabeth ROUX

Responsable du service des Archives municipales

Direction de l’Administration générale

Ville de Bourg-en-Bresse

Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

BP 90419

Tél : 04 74 45 72 23

www.bourgenbresse.fr

https://culture.bourgenbresse.fr

http://archives.bourgenbresse.fr

 

 

De : <> De la part de Sylvie CLAIR
Envoyé : lundi 26 avril 2021 12:21
À :
Objet : RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

 

Bonjour,

Vision sympathique mais éminemment irréaliste : plus de 80 agents aux Archives de Marseille ?

Ne rêvons pas !

Bonne journée

Sylvie Clair
Archives de Marseille

Le 2021-04-23 18:00, ROUX Elisabeth a écrit :

Bonjour à tous,

 

Il serait bon de rappeler l’indicateur en nombre de personnel qui s’est dégagé au fur et à mesure des colloques des archivistes communaux et intercommunaux depuis une bonne dizaine d’année :

1.       Un agent pour 10 000 habitants, pour qu’un service d’archives communales puisse faire face à toutes ses missions obligatoires (collecte, classement, conservation, communication), ce chiffre étant un plancher pour les villes chef-lieu de département

2.       Un agent pour 200 agents de la structure intercommunale, pour qu’un service d’archives intercommunales (ne s’occupant que de la structure intercommunale) puisse faire face à toutes ses missions obligatoires.

 

Bien cordialement.

 

Elisabeth ROUX

Responsable du service des Archives municipales

Direction de l’Administration générale

Ville de Bourg-en-Bresse

Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

BP 90419

Tél : 04 74 45 72 23

www.bourgenbresse.fr

https://culture.bourgenbresse.fr

http://archives.bourgenbresse.fr

 

 

De : <> De la part de BARRERE Dominique
Envoyé : vendredi 23 avril 2021 17:32
À : '' <>
Objet : RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

 

Bonjour,

 

Un projet similaire avait été envisagé il y a six ans à Saint Quentin, sans m’inclure dans les discussions. Mais notre Directeur Juridique s’y était fortement opposé démontrant notre utilité auprès des services.

Mon service, 4 kml 500, une archiviste et deux « petites mains » survit encore mais quel avenir avec ma retraite fin 2022, le refus systématique d’embaucher l’adjoint que je demande depuis 15 ans et désormais le retard abyssal dans le classement ? je crains que cet exemple ne fasse boule de neige.

 

Je suis de plus en plus découragée, je n’arrive plus à me battre, je n’en ai plus envie. Heureusement quelques agents et surtout le public, physique ou non reconnaissent notre action.

 

Mais tout ira bien, en effet c’est le weekend et il fait beau !

 

Bien à vous

 

Dominique BARRÈRE

Conservatrice du Patrimoine

Archives Municipales et Communautaires

Tél. 03 23 06 32 30

53 rue Henry Dunant - 02100 SAINT-QUENTIN

 

Les Archives de Saint Quentin sont ouvertes au public les lundi et mardi après-midi sur rendez-vous obligatoire au 03 23 06 32 32.

 

cid:image001.png@01D6ADD2.8F64BE90                                                                         cid:image002.png@01D6ADD2.8F64BE90

58 Boulevard Victor Hugo - BP 80352 - 02108 SAINT-QUENTIN                                          Hôtel de Ville - BP 345 - 02107 Saint-Quentin  

cid:image003.png@01D6ADD2.8F64BE90cid:image004.png@01D6ADD2.8F64BE90cid:image005.png@01D6ADD2.8F64BE90cid:image006.png@01D6ADD2.8F64BE90                                                                                                      cid:image003.png@01D6ADD2.8F64BE90cid:image004.png@01D6ADD2.8F64BE90cid:image005.png@01D6ADD2.8F64BE90

 

 

 

 

 

 

De : [] De la part de BRUANT Christelle
Envoyé : vendredi 23 avril 2021 15:19
À :
Objet : RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

 

Bonjour à tous,

 

Je remercie l’AAF de nous donner l’occasion de (re)prendre connaissance du déménagement des archives de la Ville de Troyes et de Troyes Champagne Métropole aux Archives départementales de l’Aube. Cette nouvelle m’avait moi-même fortement interrogée lors de son passage sur les réseaux sociaux. J’avais découvert la situation très malheureuse des archives de cette ville repensant alors à mes cours d’histoire médiévale où Troyes avait sa place ou encore à mon séjour lors du Forum de l’AAF. J’avais découvert aussi (ébahie) que la forme choisie était un dépôt (avec quelques engagements de la Ville).

 

Au-delà de la question des archives de la Ville de Troyes et de Troyes Champagne Métropole, pour laquelle je laisse les uns et les autres avoir leur propre avis sur la forme de la prise en charge par les AD de l’Aube, ma conclusion a été la suivante :

 

Finalement, on peut bien avoir des documents remontant au Moyen Age, une histoire riche, un label valorisant le patrimoine bâti (normalement écrit aussi), sûrement bien des dossiers papiers et électroniques qui s’empilent et des questions juridiques et historiques auxquelles on doit répondre au quotidien ou quasi, la fonction « archives » ne va décidément pas de soi dans l’organisation et le fonctionnement des communes (et des interco).

On a beau être dans une ville ou une intercommunalité de taille conséquente avec des dirigeants a priori instruits ou au moins entourés d’une administration censée connaître la réglementation ou qui a a minima des besoins de fonctionnement… on peut même sûrement avoir en place des archivistes qui bataillent pour faire comprendre l’intérêt de leur fonction. La fonction « archives » ne va décidément pas de soi et pourtant il y a des archives à tous les étages (et des données plein les serveurs).

 

Après cette première conclusion toute noire, je me suis dit qu’à côté de cela, on a quand même des exemples, dans des communes parfois plus petites, où les archives sont prises en compte comme un rouage de fonctionnement juridique et de valorisation historique de la collectivité avec des conditions de conservation correcte. J’ai repensé également aux travaux colossaux des archivistes itinérants ici ou là. Je ne sais pas si c’est que dans ces cas, il y a une conscience de l’archive pour les élus, juste la volonté de se conformer à la réglementation, une passion pour l’histoire ou que sais-je. Mais en tout cas, il y a bien des cas où ça marche ou au moins à peu près.

 

Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui, les archives d’une commune peuvent se retrouver dans des situations telles que celles de Troyes ou à l’inverse être intégrées dans un fonctionnement administratif normal au sein d’une commune ? Au fond, c’est ça qui interroge.

Comment peut-on en arriver à laisser les choses se détériorer autant et dans le cas de Troyes, par une pirouette de communication, valoriser le dénouement final (le Maire est en place depuis 1995 !? il n’a même pas l’excuse d’être nouveau)  ?

 

La règlementation est-elle applicable, appliquée, assez forte pour prendre le relais quand les autres pistes ne fonctionnent pas ?

Le droit de réserve n’est sûrement pas une aide pour signaler des situations anormales. Situations qu’on évoque alors seulement sous le manteau et dans le sérail professionnel et en s’entendant dire « oui mais les archives, c’est comme ça… déjà au moins c’est pas parti à la benne». Des situations pernicieuses qui font que de bons archivistes, qui aiment leur profession, finissent par baisser les bras voire quitter leur métier ou au moins leur poste.

 

Voilà, sur ces interrogations très personnelles mais qui trouveront peut-être un écho, je vous souhaite à tous un bon week-end ensoleillé. J’ai une pensée pour tous les archivistes qui bataillent pour faire comprendre ce qu’ils font et à quoi ils servent, font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont ! 

 

Courage à tous ! J

 

 

 

Christelle BRUANT

Archives municipales et métropolitaines d’Orléans

Hôtel de Ville

Place de l’Etape

45040 Orléans cedex 01

02.38.79.29.06.

http://archives.orleans-metropole.fr

 

Suivez-nous sur Instagram, Twitter, Facebook & YouTube : @ArchivesOrleans

 

 

 

De : [] De la part de AAF - Anne Clerc, déléguée générale (via archives-fr Mailing List)
Envoyé : vendredi 23 avril 2021 07:55
Objet : [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube

 

 

Communiqué de presse

(A télécharger ici)

 

Le ministère de la Culture a récemment annoncé le dépôt des archives municipales de Troyes et des archives de Troyes Champagne Métropole aux Archives départementales de l’Aube, dans le cadre des dispositions prévues par le Code du patrimoine[1]. Cette situation, inédite à cette échelle, soulève des questions sur la responsabilité et l’investissement des collectivités envers leur patrimoine archivistique.

 

L’objectif est certes de remédier aux mauvaises conditions de conservation de ces archives, très riches et anciennes, qui étaient jusqu’à présent réparties dans des locaux inadaptés à travers la cité, situation dégradée dont la ville a pris acte et qu’elle a décidé d’améliorer par ce biais. La volonté de préserver dans de bonnes conditions les archives peut être reconnue, et il y a lieu de saluer l’important travail de préparation qui va être engagé à l’occasion de cette opération. Cela dit, le choix du dépôt surprend pour une collectivité de la taille et de l’importance de la ville de Troyes : rappelons qu’il s’agit d’une ville préfecture de département, centre d’une Métropole de plus de 138.000 habitants, et que cette commune est labellisée Ville d’art et d’histoire.

 

La solution retenue est en effet, à bien des égards, tout à fait atypique. Si elle permet d’améliorer significativement, dans un contexte local bien particulier et au prix d’un investissement important mais ponctuel, la conservation et la mise en valeur d’un patrimoine remarquable, l’Association des archivistes français s’en réjouit. Néanmoins, nous relevons plusieurs points préoccupants.

 

Selon le Code du patrimoine [art. L.212-6 L.212-6-1], « les collectivités territoriales et les groupements de collectivités territoriales sont propriétaires de leurs archives et sont responsables de leur conservation et de leur mise en valeur. » Le dépôt, prévu également au Code du patrimoine, est surtout pratiqué par les petites collectivités qui ne peuvent gérer directement leurs archives (il est même la règle en dessous de 2000 habitants). Au-delà d’un certain seuil, la mutualisation de la fonction archives, avec des responsabilités claires et partagées et une participation financière et matérielle équitablement répartie entre les partenaires, est le modèle le plus conforme au respect des obligations de la commune envers ses archives. Cette mutualisation permet de répartir des coûts élevés tout en garantissant l’investissement et la responsabilité des collectivités dans la gestion et la préservation de leurs archives.

 

Les communes, comme les autres collectivités locales, ne peuvent envisager la gestion de leurs archives uniquement sous le prisme du seul coût financier. Les archives sont d’une importance première dans la gestion administrative et un atout culturel de premier ordre.

 

De plus, les Archives départementales n’ont pas vocation à accueillir, par voie de dépôt, l’ensemble des fonds d’archives des collectivités locales de leur ressort. Si les Archives départementales de l’Aube sont en capacité de le faire, beaucoup de services départementaux ont par ailleurs aujourd’hui des difficultés à assurer l’ensemble de leur mission de collecte, et certains connaissent des problèmes de saturation de leurs espaces de conservation.

 

Il ne s'agit pas ici de remettre en cause le travail accompli par les collègues des archives municipales et communautaires mais bien de rappeler l'importance de la mission d'un archiviste. Sa présence au sein de l’organisation contribue de manière essentielle à la valorisation historique d’une ville, notamment quand celle-ci a la chance d’être richement dotée dans un patrimoine bâti. Plus profondément, un professionnel des archives est là pour soutenir, assurer et garantir les missions des services. Il a vocation à intervenir de plus en plus tôt dans la chaîne documentaire pour déterminer les règles et durées de conservation des documents d’activité afin de garantir une continuité de service en fonction des contraintes de plus en plus nombreuses qui se présentent : complexité du paysage administratif, déploiement de l’administration numérique, prise en compte des contraintes du RGPD, attentes du public en matière de mémoire et de recherches individuelles… Ces aspects des missions d’un archiviste, aussi essentielles que le versant patrimonial du métier, ne peuvent être traités par un dépôt, et ne doivent pas être négligés ni oubliés.

 

L’AAF est attentive à toute forme d’évolution des services d’archives des collectivités et au maintien d’un niveau élevé de professionnalisation, garant d’une bonne gestion des archives. Le dépôt sans contrepartie, ou avec des contreparties trop faibles, ne doit en aucun cas devenir la règle pour les grandes collectivités qui ont la capacité, mais aussi la vocation, à assurer ces missions, véritable atout pour les territoires et leur population.

 

 

[1] Voir « Les Archives de Troyes et de Troyes Champagne Métropole regroupées au sein des Archives de l’Aube »

sur https://francearchives.fr/fr/actualite/301140425 en date du 8 avril 2021 et https://twitter.com/FranceArchives/status/1380129798811344898?s=20

 

---------------------

 

À propos de l’AAF

Fondée en 1904, l’Association des archivistes français regroupe aujourd’hui plus de 2 200 adhérents, mandataires ou bénéficiaires, professionnels des archives du secteur public comme du secteur privé.

Consciente du défi que représente, dans le monde contemporain, la maîtrise de la production archivistique et de l’information qu’elle renferme, l’AAF se définit comme un organe permanent de réflexions, de formations et d’initiatives mis au service des sources de notre histoire, celles d’hier comme celles de demain. L’association entend en cela défendre les intérêts des professionnels, promouvoir le métier d’archiviste et sensibiliser le grand public à l’importance citoyenne des archives en France mais également à travers le monde.

 

Contacts : Anne CLERC - ou 01-46-06-40-12

Association des archivistes français -8 rue Jégo –75013 Paris - www.archivistes.org

 

 

Anne Clerc - Déléguée Générale

Association des archivistes français

8 rue Jean-Marie Jégo

75013 PARIS

Tél. 01 46 06 40 12

Portable 06 79 53 47 40

https://www.archivistes.org

 

  Titre : Facebook  - Description : Icône Facebook  Titre : LinkedIn - Description : Icône LinkedIn  Titre : Twitter - Description : Icône Twitter

 

 

 



________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .



________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .



 


Ce message appartient à l'Agglomération du Saint-Quentinois. Il contient des informations qui peuvent avoir un caractère confidentiel. Il est établi à l’attention exclusive de ses destinataires. Toute divulgation, utilisation, diffusion ou reproduction totale ou partielle de ce message ou des informations qu’il contient, sans autorisation préalable de son expéditeur, pourra faire l’objet de poursuites pénales. Son contenu électronique est susceptible d’altération et son intégrité ne peut être certifiée. L'Agglomération du Saint-Quentinois déclinent toute responsabilité au titre de ce message s’il a été modifié ou falsifié. Si vous n’êtes pas destinataire de ce message, merci de le détruire immédiatement et d’en avertir l’expéditeur.

________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .



________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .

________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .



________________________________-
Liste électronique de l'Association des archivistes français .
Pour vous désabonner, envoyez un email à .



[1] Voir « Les Archives de Troyes et de Troyes Champagne Métropole regroupées au sein des Archives de l’Aube »

https://francearchives.fr/fr/actualite/301140425, 8 avril 2021 et https://twitter.com/FranceArchives/status/1380129798811344898?s=20



  • RE: [archives-fr] Communiqué de presse | 23 avril 2021 | Un déménagement qui interroge. Le dépôt des archives de la Ville de Troyes aux Archives départementales de l’Aube, ROUX Elisabeth, 05/03/2021

Archive powered by MHonArc 2.6.19+.

Top of Page